Prenez quelques secondes pour imaginer … Imaginez que vous accostez sur une petite île perdue aux milieux des océans … Imaginez que sur cette île, une faune et une flore unique au monde s’est développée sans aucun mammifère depuis des millions d’années et que les animaux et les plantes ont évolués sans avoir à se soucier d’eux. Les oiseaux nichent au sol, ils perdent leur capacité de voler, ils ne pondent qu’un seul oeuf tous les ans, ils n’ont jamais appris à se défendre contre des griffes ou des crocs, les arbres mettent 1000 ans à atteindre leur stade adulte… Imaginez qu’avec vous, par bêtise, vous avez amené des rats, des hermines (petits carnivores voraces), des lapins, des possums et tout un tas d’autres animaux et de plantes. Ces animaux introduits, pullulent grâce à l’abondance de nourriture et l’absence de prédateurs que cette île offre. Les nouveaux végétaux poussent à des vitesses folles et étouffent les plantes. Ces espèces dévorent la faune et la flore locale. L’équilibre de l’écosystème se brise…

Conséquences : cette faune et flore unique au monde commence à disparaître à des vitesses vertigineuses. Les espèces sont sur le bord de l’extinction. Que faîtes vous ? Quelle est votre responsabilité vis à vis de cette faune et de cette flore ? Faut-il la laisser disparaître ? La sauver ?

   Ce que vous avez imaginé juste à l’instant, c’est ce qu’il se passe en Nouvelle-Zélande. 80% des espèces animales et végétales, dont la plupart ne se trouvent qu’ici dans le monde, risquent l’extinction. La Nouvelle-Zélande a alors répondu à ces questions, et ce, de manière radicale. Il a été décidé, de mettre en place un plan d’éradication total des espèces nuisibles.

En tant que français, venu ici pour protéger la biodiversité, cela parait insensé. Surtout quand on pense à notre gestion des écosystèmes … L’idée semble extrême, impossible à réaliser. Mais est-ce vraiment impossible ? Ils ont réussi à le faire sur certaine îles et péninsules. Est-ce vraiment extrême ? Il s’agit de sauver un écosystème unique, composé de milliers d’espèces endémiques en éradiquant quelques espèces communes dans le reste du monde.

Je reviendrais probablement sur cela au fur et à mesure de mon voyage tant ces questions sont complexes et que je n’arrive pas encore à trancher. Pour moi, on doit faire quelque chose même si c’est un échec de devoir en arriver là. Les animaux et plantes introduits ne sont bien sur pas les seuls en cause, loin de là. L’Homme est, encore une fois, la menace numéro une. Il a coupé les forêts, empoisonné les rivières, détruits les sols, chassé les nuisibles à ses cultures, envahi les espaces, importé de nouvelles espèces …

Mais je vous redemande. Que feriez vous ? Faut-il laisser disparaître cet écosystème ? Doit on sauver ce qu’il reste ? Et comment ?


Pour ceux qui veulent en savoir plus concrètement :

Les principales espèces visées sont :
– Les mustélidés : belette, hermines, furet. (introduit pour lutter contre les lapins)
– Les rats et souris (passagers clandestins)
– Les possums (introduits pour leur fourrure)
– Les hérissons qui raffolent des oeufs (introduits pour rappeler aux colons leur pays)
– Les lapins, qui mangent les nouvelles pousses empêchant la forêt de repousser.
– Les chats, qui sont les seuls prédateurs à pouvoir s’attaquer aux grosses espèces comme l’emblématique Kiwi et qui ont un impact énorme sur tous les autres oiseaux

Pour cela un vaste programme national a été mis en place, le Pest Free 2050. Si vous vous baladez en Nouvelle-Zélande vous verrez régulièrement des pièges au sol. Les différentes techniques d’éradications sont à base de piège à marteaux et de poisons.  

– piégeages mortels instantanné des hérissons, hermines, belette, possums, chats, rat…
– largage de poison par les airs contre les rats, les souris, les possums…
– tir au fusils par des contractuels des lapins mais des gros mammifères aussi, introduit pour la chasse de loisir à l’époque.
– piégeage au poison pour les rats et les souris.

Si vous voulez en savoir plus : https://www.doc.govt.nz/nature/pests-and-threats/predator-free-2050/

Il y a aussi énormément de travail qui est fait pour éradiquer les plantes envahissantes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s