Bonjour les explorateurs. Et oui, sacré trajet que de partir à l’autre bout du monde alors que l’on tente de mettre la protection de l’environnement au coeur de sa vie. On commence à le savoir, l’avion n’est pas très écologique. Mais saviez-vous à quel point ? Connaissez vous le rachat d’empreinte carbone ? Je vous explique tout.

Pour vous donner une idée, si l’on suit les recommandations du GIEC, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat fondé par l’ONU, on devrait ne faire que 2 vols aller-retours longs courriers au cours de notre vie. Toujours selon le GIEC, si nous voulons limiter les catastrophes écologiques futures, nous avons chacun, un budget annuel de 2 tonnes de CO2 pour l’ensemble de nos activités (transports, habitation, alimentation, biens, services etc …). Le transport de loisir est censé représenter une toute petite partie de ce budget. On parle au très grand maximum de 10%, soit 200kg. 200kg de CO2 par an c’est quoi ? C’est environ 1500km en voiture, un aller-retour Toulouse-Paris en gros. Ce n’est pas grand chose… Pour comparer, un aller-retour en avion jusqu’en Nouvelle-Zélande, émet environ 7000kg de CO2. Soit l’ensemble du budget de transport de loisir pour 35 ans ! Un road trip en Europe de 30000km dans un véhicule récent émet environ 4000kg de CO2, soit 20 années de budget. Je ne sais pas vous, mais moi, ça me donne des vertiges …

Personnellement je suis parti dans l’idée que ce vol était mon dernier. J’ai envie de traverser les mers en voilier, redécouvrir l’âme du voyage, prendre le temps de me perdre. Je me disais que toutes les heures de volontariat et une nouvelle vie en toute simplicité compenserait ce vol mais je me suis tout de même penché sur une solution pour réduire son impact. Faire quelque chose de positif pour compenser ce négatif. J’ai alors découvert le rachat d’empreinte carbone.

Un rachat d’empreinte carbone ? L’idée c’est de planter des arbres pour capturer l’équivalent du CO2 que l’on a émis. En effet, pour grandir, les arbres ont besoin de puiser le carbone contenu dans l’air. C’est d’ailleurs grâce à ce phénomène qu’ils nous donnent l’oxygène que nous respirons. Le carbone restera piégé dans l’arbre pour des décennies (voir des siècles ou des millénaires selon l’espèce), et ce, même après sa mort. Et oui le bois que l’on utilise pour construire des meubles ou une maison contient toujours ce carbone qui a été piégé par l’arbre.

Pour couronner le tout, la forêt est la maison de millions d’espèces à travers le monde.

Une façon simple de rendre son trajet moins impactant est donc de faire un don à une association qui plante des forêts. D’accord, mais combien doit-on donner ? D’après le calculateur de co2.myclimate, pour compenser un aller-retour en Nouvelle-Zélande nous devrions donner environ 200€. Sachant que 66% est déductible de vos impôts, cela vous coûtera 70€. Personnellement j’ai donné un peu plus, pour que l’action soit positive et ne fasse pas que ramener le compteur carbone à zéro. L’idée semble géniale mais il y a un mais, voir deux :

-> Premièrement, ce n’est pas un remède miracle. Les arbres plantés aujourd’hui mettront des dizaines d’années pour stocker le co2 émis. Alors que c’est dès aujourd’hui que nous devons agir. Ensuite, c’est tout simplement impossible de planter suffisamment pour compenser l’impact de toute l’activité humaine mondiale. Et enfin, par ce moyen nous ne faisons que compenser le CO2, les activitées humaines produisent de nombreux autres déchets et polluants.

-> Deuxièmement, il faut faire attention à ce que l’association choisie fasse de la reforestation durable, avec des essences variées, locales et plantées en respectant les écosystèmes. Sinon ce sont de nouveaux problèmes en perspective … Ne connaissant pas bien les différentes associations, j’irais probablement vers le programme de reforestation du WWF.

Cette fois-ci, plutôt que de planter des arbres j’ai décidé de compenser de manière un peu différente en faisant un don à une association française qui crée des sanctuaires de vie sauvage : l’ASPAS

C’est peu connu mais la majorité de la nature est privée en France. Les gens qui possèdent des forêts, des étangs ou des parcelles cherchent donc à les rentabiliser. Ils vont donc vendre le bois, ou la possibilité de chasser et de pécher sur leur terres. La chasse, particulièrement, est devenue un véritable business avec de nombreuses dérives, et ce, même dans des endroits que l’on pense protégé comme les réserves naturelles. C’est là qu’intervient l’ASPAS, qui rachète des hectares de nature pour les laisser à eux mêmes. Pas de pêche, de chasse ou de sylviculture. Juste un sanctuaire de vie sauvage comme la France n’en a que trop peu. En ce moment ils ont cet énorme projet d’acheter 500 hectares dans le Vercors.

Je me demandais souvent quand j’étais coincé à Paris, ce que je pouvais faire concrètement pour aider l’environnement. Faire des dons à ce genre d’associations est un moyen concret et facile pour rendre le monde un peu meilleur. Il y a des tas d’associations dans la protection de l’environnement, partout autour de nous, nous n’avons plus qu’à choisir celle qui nous plait. Si vous n’avez pas d’idées vous pouvez aussi participer à mon projet (ou même faire les deux soyons fous).

Pour conclure, malheureusement, non, on ne peut pas compenser réellement son voyage en rachetant son empreinte carbone. J’avoue que je ne l’ai découvert qu’en écrivant l’article. Changer sa façon de vivre reste donc la clé. Pour aller plus loin, vous pouvez même calculer votre empreinte globale. Cela aide à réaliser tout le chemin que l’on doit parcourir. Et puis, même si ce n’est pas une solution parfaite, vous pouvez continuer de compenser le tout en attendant.

J’espère que cet article vous a plu et que vous aurez appris des choses. Je vous attends dans les commentaires pour en parler. Bon voyage à toutes et à tous.

EDIT : l’APSAS a réussi à réunir les fonds à temps ! La France va donc avoir un nouveau refuge de 500 hectares pour la faune et la flore sauvage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s