Le fou austral ou Tākapu, est un magnifique oiseau des mers vivant principalement entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Après ma semaine à Tiritiri Matangi je me suis rendu à Muriwai, connue pour abriter une grande colonie, facilement accessible, de Fous Austral.

Fou Austral survolant la colonie

Vous avez peut être eu déjà l’impression de le croiser ailleurs. En effet il ressemble comme deux gouttes d’eau au Fou de Bassan que l’on trouve en France. C’est un oiseau marin impressionnant, environ 1m80 d’envergure. Majoritairement blanc avec la pointe des ailes noires et la tête jaune pâle.

Deux Fous se faisant un câlin de bienvenue.

Mais d’ailleurs, pourquoi porte-il le nom de Fou ? Si on lui a attribué ce nom, ça serait à cause de sa manière de chasser, incompréhensible des marins de l’époque. En effet, après avoir scruté l’océan depuis une certaine hauteur, il s’élance à toute vitesse, de manière complètement erratique, n’oubliant pas de faire quelques vrilles, vers l’eau dont il pénètre la surface à très grande vitesse. Puis il en ressort quelques secondes plus tard … mais sans poisson ! Il serait pas un peu fou celui là ? En fait, contrairement à la plupart des oiseaux marins, le fou avale sa proie sous l’eau. De quoi laisser les marins dubitatifs, enfin les marins Français du moins. En anglais on utilise le mot Gannet, qui n’a rien à voir avec une quelconque folie.

Un jeune Fou prenant la becqueté.

L’avantage de les observer dans une colonie est que vous y verrez plein de comportement différents. Le fameux bonjour-bisou-câlins que se font deux adultes quand l’un rentre au nid, le nourrissage des petits, les jeux d’escrime avec leur becs, les atterrissages et décollages improbables… En fonction de la période de l’année où vous visiterez, les bébés Fous seront plus ou moins grand. Jeunes ils ont un duvet blanc, qu’ils perdent après quelques mois. Comme de nombreux oiseaux marins les jeunes ont un motifs différents des adultes lors de leur premières années. Ils quitteront la colonie vers mars et partiront en mer direction l’Australie pour ne revenir dans leur colonies que leur de leur troisième année, pour y installer un nid.

Un jeune Fou, avec son duvet juvenile.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le Fou Austral, je vous invite à visiter le site NZ Birds Online

Un commentaire

  1. Merci Arthur pour cet article instructif sur l’origine du nom de ce fou ! Amicalement Lulu amie et ex-collègue de ta maman >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s